CEPHALOPODES

mercredi 1 avril 2009

Classe de Mollusques marins, la plus évoluée de l'embranchement des Invertébrés en général . Le nautile flambé ( nautilus pompilius), le plus ancien des Céphalopodes, se trouve surtout dans la mer des Moluques . Les autres types, au contraire, sont répandus dans toutes les mers. Ce sont le poulpe ou la pieuvre, la sépia ou seiche, le calmar ou encornet .
Chez les Céphalopodes ( du grec képhalé, tête, et podos, pied), qui s'est déplacé vers l'avant, est devenu à la fois un entonnoir charnu, par lequel est chassé l'eau de la cavité palléale,et une couronne de tentacules préhenseurs entourant la tête. Ces tentacules sont dépourvus de ventouses chez les Tétrabranches ( Nautile) mais ils en sont garnis chez les Dibranches. Ces derniers forment 2 ordres : les Octopodes ou Dibranches à 8 tentacules ( poulpe ou pieuvre, argonaute) et les Décapodes ou Dibranches à 10 tentacules ( sépia ou seiche, calmar ou encornets, spirule). La tête, bien développée, porte 2 yeux latéraux très perfectionnés. La bouche entourée des tentacules est munie de 2 mandibules cornées formant un "bec de perroquet". Une radula complète l'appareil buccal.
Grands nageurs et forts, les Céphalopodes sont pourvus d'une musculature puissante qui s'attache à un crâne cartilagineux et solide. Celui-ci protège un système nerveux très concentré.
Chez les nautiles, la coquille est externe, cloisonnée et parcourue par un siphon. Elle est interne et réduite à une concrétion calcaire chez les seiches : qui ne connaît l'os de seiche des cages à oiseaux ! Plus réduite encore chez les calmars, la coquille devient une lame cornée en forme de plume.
Pour échapper à la vue de leurs poursuivants, les Céphalopodes troublent l'eau autour d'eux en émettant un jet d'une " encre" noir sécrétée par une glande qui s'ouvre sous le siphon. Ces animaux peuvent, en même temps, changer de couleur grâce aux organes colorés ( chromatophores) dont est recouverte la peau.
Les Céphalopodes nagent à reculons. Ainsi, les calmars progressent en expulsant violemment, par le siphon, l'eau qui remplit la cavité du manteau entourant la tête; ils ont, en outre, la possibilité de se déplacer lentement au moyen de nageoires triangulaires qui élargissent sensiblement le corps vers l'arrière.
La Pieuvre peut, elle aussi, nager en expulsant de l'eau, quoiqu'elle rampe plus souvent sur le fonds, à la recherche des coques, des crabes et des homards dont elle se nourrit. Les calmars vivent de poissons, de crevettes, ou même de calmars plus petits.
Il y a des individus mâles et des individus femelles chez les Mollusques céphalopodes. Les œufs sont généralement réunis en masses glaireuses ou en forme de grappes. Ceux de la pieuvre donnent naissance à des jeunes dont l'aspect général est très voisin de celui des adultes.
Les Céphalopodes habitent les rivages ou la pleine mer, certains à de grandes profondeurs. Si les uns ne dépassent guère 1 cm de longueur, c'est chez eux que se trouve le plus grand invertébré connu, Architeuthis princeps .
Les Céphalopodes figurent parmi les animaux les plus communs de la faune marine et constituent un mets apprécié du cachalot, du marsouin et autres mammifères marins.
Ils sont également consommés par l'homme dans de nombreux pays.

Nautile flambé
Nautilus pompilius
25 cm

La vue en coupe montre la disposition d'un nautile par rapport à sa coquille dont on voit l'enroulement spiralé,les cloisons, les chambres et le siphon axial.






Sépia ou Seiche
Sepia officinalis
90 cm


Os de seiche
jusqu'à 15 cm









Spirule
Spirula spirula
7 cm











Rossia
Rossia macrosoma
25 cm











Poulpe ou Pieuvre
Octopus vulgaris
3 m

0 commentaires: