CASTOR

mercredi 1 avril 2009

Très commun autrefois en Europe, de la Scandinavie à l'Espagne, le Castor a été tellement chassé qu'on ne le trouve plus qu'en quelques rares points où il est protégé.
En France, il abondait, et on retrouve la trace de son ancien nom, bièvre, dans la toponymie de bien des régions. Un des exemples les plus connus est donné par la rivière la Bièvre qui, actuellement souterraine, se jette dans la Seine près des Gobelins.
En Amérique du Nord, où l'espèce restez très abondante, le castor du Canada ( Castor canadensis) est le rongeur aquatique le plus grand. Il possède une fourrure épaisse, brun-roux, et une queue longue et aplatie. Il mène une activité incessante, du coucher du soleil au lever du jour: il abat des arbres dont il ronge les branches tendres, construit des barrages ou bâtit sa hutte. L'écorce lui fournit sa principale nourriture. Pour abattre les arbres, il en ronge circulairement le pied au moyen de ses puissantes incisives, mais, contrairement à la croyance générale, il ne sait pas diriger leur chute. Il se nourrit aussi de plantes aquatiques et met en réserve des aliments pour l'hiver.
Sa queue aplatie lui sert de gouvernail quand il nage et d'appui pour s'asseoir afin de ronger la base d'un arbre;claqué violemment sur la surface de l'eau c'est un signal d'alarme. Ses pattes postérieures, palmées, servent à la propulsion dans l'eau, tandis que les pattes antérieures, très souples, servent principalement de mains.
Les castors établissent sur les cours d'eau des digues faites de rondins et de pierres cimentées avec de la boue. L'étang formé par la retenue des eaux permet au castor d'y bâtir sa hutte. Celle-ci, qui a l'aspect d'un monticule de branchage au milieu de l'étang, à son entrée sous l'eau, tandis que le logement, qui consiste en une pièce unique,se trouve au-dessus du niveau supérieur que peut atteindre l'eau. Si l'étang s'envase, un nouvelle digue est construite ou l'ancienne surélevée. Parfois, les castors ne font pas de digue, se contentant d'une hutte sur la berge d'une rivière ou d'un lac.
Les castors qui subsistent en France dans la basse vallée du Rhône ne construisent plus de digues ni de hutte; ils vivent uniquement dans des terriers creusés dans les berges.

0 commentaires: