Ordre des Charadriiformes

vendredi 20 février 2009

La Bécassine et la Bécasse



La Bécassine et la Bécasse
( Scolopacidés ) se reconnaissent à leur tête ronde, à leur grand œil situé assez haut et à leur bec sensible et flexible. le plumage est bigarré et s'harmonise remarquablement avec la végétation qui forme leur habitat normal.




Taille: 25à 27 cm

La Bécassine des marais ( Capelle gallinago ) se trouve dans les vastes zones d'Europe, d'Asie, d'Afrique du Nord et d'Amérique du Nord.
C'est un oiseau propre aux marécages, apparenté aux maubèches, aux chevaliers, aux bécasses et aux pluviers. Tous sont groupés dans la famille des Charadriidés. Parfois, les bécassines nichent loin de l'eau, sur des plateaux ou dans les prairies des montagnes, mais souvent aussi au milieu des marécages. Comme les pluviers, elles font semblant d'être blessées pour éloigner les intrus de leur nid.
Les bécassines constituent un gibier estimé des chasseurs car leur vol en crochets et si rapide et si inattendu que seul un tireur habile peut les toucher




Taille: 35 cm

la Bécasse ( Scolopax rusticola ) qui s'étend des îles Britanniques au Japon, émigre vers le sud; elle est bigarrée de noir, de marron, de gris et de fauve. Elle tâte le sol meuble de son bec sensible pour y découvrir des insectes. La Bécasse américaine ou Woodcock ( Philobelaminor ) est plus petite, quoique semblable d'aspect et de mœurs.

Ces membres de la famille des Charadriidés habitent aussi bien le Nouveau que l'Ancien Monde. Les bécasses des bois vivent à l'intérieur des terres et établissent leurs nids dans les marais d'eau douce ou les forêts humides. Essentiellement nocturnes, elles se nourrissent de vers et de larves qu'elles recherchent dans les terrains humides. Leur long de corpuscules sensitifs qui les renseignent sur la présence des proies; lorsqu'elles sentent la présence d'un ver, elle ouvrent l'extrémité du bec et le saisissent. En captivité, une bécasse mange chaque jour 2 fois son poids de vers de terre.
Les bécasses font leurs parade nuptiale à l'aube et au crépuscule. Dans son vol, accompagné d'un chant, le mâle de l'espèce américaine dessine des cercles à 30 ou 60 m de hauteur sans cesser de siffler et de pépier. Puis, toujours chantant, il se laisse tomber en faisant entendre une vibration caractéristique. Les œufs sont couvés par les 2 parents.
Lorsqu'une femelle pense que ses petits sont en danger, elle les prend, l'un après l'autre, et les emporte en volant vers un endroit plus sûr; elle porte alors ses petits entre ses cuisses et ses pattes, parfois avec les pieds.

0 commentaires: