ANHINGA

dimanche 1 février 2009

ANHINGA


Cousin du Cormoran, propre aux régions chaudes du monde entier, où il vit au bord des eaux douces, cet oiseau a une silhouette caractéristique qui permet son identification du premier coup d'œil. On appelle parfois les anhingas" oiseaux-serpents" en raison de leur corps allongé et surtout de leur cou serpentiforme terminé par une tête en fuseau, prolongée d'un bec très pointu.
Les anhingas sont de véritables pêcheurs au harpon. Leur cou, replié en arrière, se détend brusquement pour saisir une proie à la façon d'un serpent qui veut mordre. Quand l'oiseau a harponné un poisson ou une grenouille dans son bec pointu, il attend que sa victime cesse de débattre, l'assomme au besoin, puis la lance en l'air pour la rattraper et l'avaler, toujours la tête la première. Ce régime est complété par les crustacés ou des insectes aquatiques.
Les anhingas sont d'excellents nageurs.
Leur corps massif, dépourvu de sacs aériens, s'enfonce dans l'eau en rider la surface; seuls la tête et le cou émergent, accentuent ainsi la similitude de l'oiseau avec un serpent en train de nager.
En dépit de leurs pattes palmées, les anhingas passent la plupart de leur temps perchés sur des branches d'arbres. Ils se groupent au soleil et étalent leurs ailes pour les sécher. A la différence des canard, leur plumage n'est pas imperméable. S'ils marchent et se perchent maladroitement, leur vol est cependant très gracieux. Ils planent d'une manière étonnante, leur long cou tendu en avant. Souvent, par les journées ensoleillées,ils prennent les courants aériens ascendants et planent pendant des heures.

L'anhinga construit son nid, à l'aide de branchage et de feuilles, dans les arbres à quelques mètres au-dessus du niveau de l'eau. Les œufs, d'un blanc bleuâtre, au nombre variant de 3 à 6 , donnent naissance à des oisillons aveugles, sans duvet et incapables de se mouvoir.
Le père et la mère les nourrissent en régurgissant de la nourriture. Au bout de 2 semaines, les jeunes sont capables de nager et, e, cas de danger, ils se laissent tomber dans l'eau pour s'y cacher. Le danger passé, ils regagnent péniblement leur nid en s'aidant pour grimper de leur bec, de leur pattes et de leurs ailes. Au bout de 6 à 8 semaines, le plumage est complètement poussé et les jeunes quittent leur nid. Ces oiseaux ont une origine très ancienne. On a en effet retrouvé des fossiles datant de l'éocène, il y a environ 80 million d'années.

0 commentaires: