AMPHIBIENS (fossiles et actuels)

samedi 31 janvier 2009

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

Leur existence remonte à plus de 300 millions d'années. Ils furent les premiers Vertébrés à s'adapter partiellement à la vie terrestre. Jusqu'à leur apparition, les seuls Vertébrés existants étaient les poissons. Les Amphibiens se développent rapidement sur toute la surface du globe car, à cette époque, des régions aussi septentrionales que l'Alaska, le Groenland et la Sibérie jouissaient d'un climat tropical.

Amphibiens fossiles

les premiers Amphibiens connus sont les Ichthyostégidés. Leurs fossiles se trouvent dans le Dévonien supérieur de la côte est du Groenland, et leur présence dans cette zone polaire laisse à penser que le climat y était autrefois beaucoup plus chaud. Les Ichthyostégidés étaient des animaux aux formes lourdes et disgracieuse, mesurant environ 1 m de long ; leur tête était large et très aplatie. Ils constituent le plus remarquable échelon intermédiaire de l'évolution jamais découvert,car ils réunissent à la fois des caractéristiques des poissons et des Amphibiens; leur crâne, par exemple,ressemble beaucoup à celui des poissons primitifs à nageoires lobées, mais la taille de certains os du crâne et la position des yeux les s'apparentent plutôt aux Amphibiens. Leurs membres et leurs pieds étaient ceux d'un Amphibiens, mais ils avaient une queue de poisson. D'autre détails moins remarquables montrent également certaines ressemblances avec les 2 classes. les Ichthyostégidés ne sont probablement pas les ancêtres directs de tous les amphibiens apparus plus tard. En effet par certains détails de leur squelette, ils étaient déjà plus spécialisés que d'autres amphibiens plus tardifs. Mais ils étaient presque certainement semblables aux animaux à partir desquels évoluèrent les Vertébrés terrestres. Presque tous les amphibiens primitifs appartiennent au groupe disparu des labyrinthodontes, ( c'est à dire à dents en labyrinthe), appellation due à leurs dents coniques à structure assez compliquée. Ces dents sont semblables également à celles des Poissons à nageoires lobées, ce qui constitue encore une relation entre les 2 groupes. les paléontologistes ont également donné à ces amphibiens le nom de Stégocéphales ( CàD à tête en forme de toit) à cause de leur tête large et aplatie. Les labyrinthodontes ont existé pendant quelques cent millions d'années, depuis le Dévonien jusqu'au Trias. Ils furent au long de cette période les principaux animaux terrestres; ils étaient très largement représentés sur tout la surface du globe et offraient une étonnante diversité de formes. les labyrinthodontes, aux formes ramassées et disgracieuses, étaient des animaux carnivores bien adaptés à la vie terrestres. Certains représentants atteignaient 5 m de long quoique en général ils fussent plus petits. L'eryops du Permien du Texas était massif et mesurait environ 2 m de long; il avait une tête triangulaire et aplatie, sa bouche très large était munie de dents acérées et son corps lourd se terminait par une queue relativement courte. Cependant, touts les amphibiens primitifs ne furent pas terrestres et les membres d'un groupe particulier ressemblaient beaucoup aux poissons. largement répandus dans les marécages carbonifères, certains atteignaient 5 m de long . Ils se nourrissaient de Poissons et ils représentaient sans doute une forme très voisine de celle à partir de laquelle évoluèrent l'eryops et les espèces voisines. D'autres étaient plus petits par la taille et ressemblaient aux reptiles, bien qu'ils n'aient pas appartenu à cet ordre. Avec l'extinction des labyrinthodontes, à la fin du Trias, les Amphibiens devinrent de moins de moins nombreux. les formes actuelles ( grenouilles, crapauds, salamandres, et cécilies) descendent toutes des labyrinthodontes. Les plus anciens, véritables crapauds et grenouilles, se rencontrent au Jurassique et ils n'ont que très peu évolué au cours d'une période s'étalant sur plus de 100 millions d'années. Pourquoi ? sans doute parce que, comme de nombreux autres types primitifs d'animaux ( souvent appelés fossiles vivants) ils se sont très bien adaptés à un milieu particulier- les marécages dans le cas des Amphibiens- milieu qui lui même n'a guère changé.

Amphibiens actuels
Cécilie Quelques espèces actuelles de Poissons tels que les dipneustes d'Afrique, d'Australie et d'Amérique du Sud, ou les cœlacanthes, récemment découverts au large des côtes de l'Afrique du Sud, ressemblant aux ancêtres des Amphibiens. Ces poissons primitifs ont des nageoires charnues en forme de pattes et certains ont à la fois des branchies et une vessie natatoire pouvant leur servir de poumons pour la respiration aérienne.
Presque tous les amphibiens ont , à l'état adulte, des poumons et respirent directement. Cependant , il restent dans l'eau ou de moins à proximité de celle-ci parce que leur peau doit être maintenue humide et que la croissance des jeunes à lieu dans l'élément liquide.
il n'existe plus aujourd'hui que 3 groupes d'amphibiens . Ce sont les Anoures ( grenouilles et crapauds), les Urodèles ( tritons et salamandres) et les Apodes ( ou céciles) ressemblant à des vers de terre.
les amphibiens actuels- environ 2500 espèces- diffèrent considérablement par la forme de leur corps. Les Anoures ont 4 pattes et sont dépourvus de queue, Les Urodèles ont un corps allongé, une longue queue et 2 ou 4 pattes, les Apodes sont vermi-formes et n'ont aucun membre.
Certaines petites salamandres du Mexique ne dépassent guère 1.5 cm à l'état adulte. Dans le sud des Etats-Unis
et à Cuba, on rencontre des grenouilles dont la taille maximale inférieure à 1 cm.
Ce sont les plus petits amphibiens connus. Le plus gros est la salamandre géante qui vit au Japon et peut mesurer 1.50 m de long et peser 50 kg. La grenouille Goliath d'Afrique atteint une longueur de 30 cm et un poids de 8 kg. Tous les amphibiens actuels sont cependant petits en comparaison des espèces fossiles qui atteignaient 2.50 m de long et pouvaient peser jusqu'à 80 kg.

Grenouille fantôme
Pseudoeurycea aquatica Salamandre sans poumon L’Olm (Proteus anguinus) est un étrange cousin de la salamandre. Presque aveugle, il chasse grâce à son odorat, son ouïe et sa sensibilité aux courants électriques. Il peut survivre jusqu’à 10 ans sans manger.


La grenouille arc-en-ciel de Madagascar est victime de ses belles couleurs, qui en font un spécimen recherché des collectionneurs.



Surnommé par en anglais "grenouille pourpre", Nasikabatrachus sahyadrensis a été découvert en 2003. Véritable fossile vivant, il est le dernier survivant d’une famille d’amphibiens vieille de 130 millions d’années. La peau de tous les amphibiens renferme de nombreuses glandes microscopiques sécrétant un liquide. Ce liquide permet, chez la plupart des espèces, une respiration cutanée, notamment pendant l'hibernation. C'est parfois un poison assez violent pour tuer les prédateurs et même l'homme. De temps à autre, et à mesure qu'ils grandissent , les amphibiens muent. Ils se débarrassent de leur peau en une seule fois et la mangent d'ailleurs souvent. Les amphibiens n'ont pas de système régulateur leur permettant de maintenir constante la température de leur corps. Ils ne peuvent supporter des températures de -1à-2 °C. Dans les régions froides, ils hibernent pendant la mauvaise saison, entrant dans un état de profond sommeil et d'inactivité. Dans les régions chaudes, pendant la période de sécheresses de l'été, ils sont également inactifs, dans un état connu sous le nom d'estivation. Dans les 2 cas, leur rythme de vie est considérablement ralenti. Ils n'ont besoin que d'un minimum d'oxygène et ne prennent aucune nourriture pour survivre. La plupart des Amphibiens hibernent sous la pierre ou des morceaux de bois ou dans des trous creusés dans la terre. Dans les régions septentrionales, certains résistent à des hivers très rigoureux restant au fond des lacs. les Amphibiens,de même que les reptiles et les Poisson sont appelés animaux à sang froid. Au soleil, cependant , leur température interne peut être aussi élevée que celle d'un animal à sang chaud, mammifère ou Oiseau. La température interne des Amphibiens dépend directement du milieu dans lequel ils se trouvent . Une grenouille exposée à l'ardeur du soleil peut lutter quelques temps contre l'élévation de température grâce à l'humidité de sa peau. Un lézard, au contraire, à une peau recouverte d'écailles qui empêchent toute évaporation. La température de son corps peut donc être de 10 à 20 ° C supérieure à celle du milieu ambiant. Les Amphibiens pondent généralement des œufs qui après incubation, donnent naissance à des larves se développent dans l'eau, subissant des métamorphoses successives pour arriver au stade adulte. Cet adulte respire à l'aide de poumons. Les Amphibiens des régions tempérées nord et subarctiques pondent généralement dans l'eau. la période d'incubation des œufs dépend en partie de la température de cette eau et peut varier considérablement ( d'une journée à trois semaines). les larves se développent rapidement et certaines peuvent sortir de l'eau au bout d'une semaine ; d'autres devront attendre jusqu'à 5 ans. Dans l'eau, les larves respirent au moyen de branchies. Mais, quand elles atteignent l'âge et la taille convenables, elles métamorphosent en adultes dotés de poumons . En même temps que les poumons, les pattes se développent tandis que la peau s'épaissit pour prévenir les pertes par évaporation. Elles acquièrent également une mâchoire et commencent à se nourrir de petits animaux. Leur tube dugestif se réduit considérablement en longueur . Certaines deviennent adultes en quelques mois, d'autres en plusieurs anées. Quelques amphibiens pondent leurs œufs dans l'eau. D'autres sont vivipares. Pour certains, les métamorphoses s'accomplissent dans le corps de la mère, ou parfois même dans l'oeuf; pour ceux-là, il n'existe pas d'état larvaire. Certains salamandres conservent toute leur vie des caractères larvaires et n'atteignent jamais le stade adulte.


Chez les Amphibiens, les œufs sont généralement fécondés par le mâle après la ponte. C'est le cas chez la grenouille et le crapaud. Toutefois, chez les salamandres ( exception faite pour certaines espèces primitives), la fécondation a lieu avant la ponte. Il y a parfois accouplement ou bien le mâle dépose dans l'eau sa semence que la femelle vient ramasser.

les œufs sont ronds et opaques; frais, ils sont généralement plus colorés sur une face que sur l'autre. L'autre est enveloppé de plusieurs couches de gélatine, à peine visibles au début. mais cette gélatine absorbe bientôt de l'eau et l'œuf grossit en quintuplant parfois son diamètre. Chez la plupart des espèces, l'enveloppe de gélatine se dissout d'elle-même quand l'œuf est sur le point d'éclore et la larve se trouve ainsi libérée. Chez quelques autres, la larve doit doit se libérer en passant au travers de la couche gélatineuse.




0 commentaires: